jeudi 22 novembre 2012

Perou 2012: Chemin de l'Inca - jour 1

Jour 4 :

   Debout à 5h15. Aujourd'hui, c'est le premier jour du trek de l'Inca de quatre jours. Nous avons rendez-vous à 6h place San Blas (à 2min de marche de notre hôtel). Nous partons avec Inka's Peru Trek. La journée commence bien car l'agence a 45 minutes de retard qui pour nous seront 45 minutes à nous poser des questions et à stresser. Finalement, ce sera le seul accro durant les quatre jours.

   Le taxi nous emmène au mini-van où nous attend le reste du groupe puis nous partons. Durant le trajet, nous prenons des porteurs qui habitent la campagne. Arrivé à Ollantaytambo, nous faisons une pause de trente minutes. C'est le moment de faire pipi et d'acheter des bâton de marche, de l'eau, etc... pour ceux qui le souhaitent. Notre groupe est constitué de deux guides, de six porteurs et de neuf touristes qui se composent d'un couple de Newyorkais, d'une Texane, de deux Canadiennes, d'un Californien et d'un Brésilien. Nous sommes les seuls à ne pas être du continent américain et nous représentons donc le reste du monde. Être dans un petit groupe est bien agréable. Je me demande si nous n'étions pas le groupe le plus petit.

Niklaus et Jennyfer (NY), Anna, Moi, Elena (Canada), Jake (Californie), Christy (Texas), Nicoletta (Canada) et Fabio (Brésil)
   
   Après la pause, nous roulons sur un petit chemin pour atteindre le kilomètre 82 à Piscacucho. C'est le début du Trek de l'Inca. L'agence nous donne nos sacs de couchage et nos tapis de sol (que nous avons loués) puis nous passons le poste de contrôle. Il est 11h et c'est le début de l'aventure.

La rivière Urubamba

   Le chemin commence par la traversée de la rivière Urubamba, nous montons une courte pente raide. A peine cinq pas de fait qu'Anna est déjà fatiguée alors qu'il y a pas de raison. Mon dieu, cela commence bien. Nous continuons durant trois kilomètres en terrain plat. A 13h, nous déjeunons. Au menu : soupe d'asperge et plat avec rondelle de poulet, riz et patate. A noter qu'Anna est arrivée quinze minute en retard.
   Vers 14h, nous repartons jusqu'à une montée raide de plus de 200m. Pour Anna, c'est le début de la fin. Les premiers signes de différence de condition physique dans le groupe apparaissent. Si les hommes (et Elena) montent sans trop ralentir, les femmes sont obligées de faire des pauses. Pour Anna, c'est même plus que des pauses vu qu'elle passe plus de temps immobile qu'en mouvement. Elle arrivera quinze minutes après le groupe en haut. Quinze minutes que nous, nous prenons pour faire une pause (pour l'attendre). Une fois arrivée, elle se reposera dix minutes entre deux sanglots de larme.
   Trois cents mètre plus loin, nous arrivons a Llactapata, le premier site Inca du trek.
La montée de 200 mètres. La 1ère difficulté du trek
Les ruines Inca qui surplombent Llactapata
Llactapata
   Un guide nous raconte des histoires sur les Incas (que je ne comprend pas vu que je ne parle presque pas anglais ^^) puis nous laisse faire nos photos pendant vingt minutes.
   Après une petite descente, nous marchons durant sept kilomètres sur du faux plat plutôt gentil en longeant la rivière Cusichaca. Anna est complètement morte, elle n'arrive plus à marcher plus de dix pas alors que c'est presque plat. De plus, c'est à ce niveau qu'il y a des saletés de moustiques bien méchants. Rien à voir avec nos bestioles européennes. Ceux-là vous arrachent une partie de la peau en partant. Je vous conseille vivement d'avoir un pantalon et des gants. Quand la nuit tombe, je prend son sac (moins de 6kg) en espérant que ça va la soulager mais cela reste sans effet.

Le faux plat de sept kilomètre

   C'est donc pendant la nuit que nous arrivons au camp Wayllabamba avec plus de deux heures de retard sur le groupe vers vingt heures. Anna part directement dans la tente en pleurant et en pensant arrêter le trek et moi je vais prendre un thé en me demandant dans quoi je me suis fourré en emmenant une handicapée de la marche (alors que je pète la forme). Étant arrivés beaucoup trop tard, nous sautons le repas. C'est donc ainsi que se finit notre premier jour de trek.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire